Sezane, une stratégie à la Zara pour rendre addict

La prise de conscience à eu lieu après la lecture d’un énième Post sur un groupe Facebook dédié à Sezane. Je me suis dit, une fois de plus, que c’était dingue ce que cette marque arrive à engendrer comme comportements, bons ou moins bons. Et là j’ai réalisé, Sezane crée du désir de la même manière que Zara, à moindre échelle, certes !

Comme la fast fashion proposée par l’enseigne du géant Inditex, Sezane propose bien plus que les 4 collections par an classiques. Entre les pre-collection, les collections de saison, les collaborations et capsules, on arrive à une collection par mois ! Ça en fait des nouveautés et des envies de craquer. On vous propose de nouveaux modèles mais également de simples déclinaisons : de nouveaux coloris sur des modèles phares comme le pull Barry* ou les bottines Léa.

La comparaison ne s’arrête pas là. Chez Zara quand un article nous plaît, une seule solution, l’acheter illico presto sous peine de revenir la semaine suivante et de ne jamais remettre la main dessus. Sezane, du fait de ses stocks très limités, génère les mêmes effets et comportements. La rareté crée le phénomène et ancre la marque dans immédiateté.

On ne parle pas de soldes chez Sezane mais d’Archives. En revanche tout comme Zara, ce ne sont pas les collections en cours qui sont soldés mais les précédentes. Un bon moyen pour les clientes d’avoir une chance de remettre la main sur LA pièce qu’on a raté la saison précédente et le tout pour moins cher. La technique parfaite pour écouler ses stocks sans les dévaloriser de la part de Sezane.

Bref, Sezane a su créer un modèle qui rend accro et on ne remercie pas Zara pour ça !

M.S.

*Je pense bien à celles qui attendent désespérement le retour du framboise…

2 réflexions au sujet de « Sezane, une stratégie à la Zara pour rendre addict »

Laisser un commentaire