Sézane: green is the new black

Sézane se veut une marque responsable et si vous ne la saviez pas, après la promo faite sur les réseaux sociaux et sur le site de la marque cette semaine, ça doit être chose faite. Comme il y en a des tartines, on vous résume ici ce qui va concrètement changer pour vous.

Réduire son empreinte mais laisser sa marque
Sézane va continuer à limiter les intermédiaires (ce qui a toujours fait partie de leur stratégie de production), réduire les emballages et miser sur le recyclable. De nouveaux cartons vont être utilisés pour la livraison et ne soyez pas surprises si vous recevez des enveloppes pour les pièces fines. La marque réfléchit aussi à des emballages réutilisables. Côté vêtement, Sézane veut maximiser l’utilisation de matières éco-responsables et respectueuses de l’environnement. Et elle compte bien mettre en avant ses efforts en proposant des capsules dédiées.

Pas de surproduction aka stock limité
Sézane souhaite « limiter les surstocks dont l’industrie de la mode souffre aujourd’hui« . Il faut dire aussi que la stratégie du Sold Out et des collections limitées fonctionne à merveille pour la marque, alors pourquoi s’en priver. Espérons juste qu’ils soient plus vigilants sur leur inventaire pour éviter les nombreuses bourdes des dernières Archives.

Sézane, ça ne se recycle plus uniquement sur Vinted
La marque organise des points de collecte en magasins et via étiquette postale. Pour toute pièce Sézane (ou autre marque) remise, vous bénéficierez de 10% sur votre achat à la Boutique solidaire. Le Relais et Emmaüs seront les principaux destinataires de vos dons. La marque affirme aussi travailler sur des solutions de transformation pour les matériaux et pièces de qualité: l’upcycling. Mais le plus important pour Sézane: augmenter la durée de vie de ses articles. Et là, on est à fond derrière vous! Le dernier détail un peu « What the fork« : la marque va vous revendre les pièces Sézane collectées… à la boutique solidaire. Heu… what whaaaaaat?

La french touch sur du Made in Ailleurs
Pour certaines Sézanettes, le « fait avec amour en Chine » est un frein à la commande d’un article. Morgane leur répond que contrairement à d’autres marques, elle ne joue pas les hypocrites et que pour certaines matières ou techniques, elle n’a pas le choix (prends ça le libre arbitre). Mais ne vous inquiétez pas, la marque est très vigilante sur les conditions de production sur place comme l’explique Elléore, salariée chez Sézane. Et puis tout ça, c’est la faute de la délocalisation. Enfin, elle le dit pas ça comme ça Morgane, c’est pas un gilet jaune qu’elle porte, mais plutôt un Gaspard moutarde: « c’est le recul de l’industrie (…) le développement d’autres pays (…) les niveaux élevés de technicité et d’importantes capacités (…) que l’on ne retrouve plus en France« .

Bref, la marque Sézane promet sur son site une transition éco-responsable avec des prix responsables. Pour des clientes responsables?

I.J.

Tu voudrais qu’on parle d’un sujet en particulier? Pour nous contacter, c’est ici!

Une réflexion au sujet de « Sézane: green is the new black »

Laisser un commentaire