Sézane: revue de presse – février 2019

Tous les mois, le collectif des Sézanettes & Co. va essayer de vous proposer un condensé de l’actualité de la marque sur le net… Au menu de février, il y avait le made in China, l’éthique, une interview de Morgane et évidemment la capsule Cérémonie.

Capsule Cérémonie / le grand Je(u) Sézane
En février, Sézane a concentré ses RP sur la sortie de sa capsule Cérémonie. On ne félicite pas Elle, Vogue, Figaro Madame, pour leurs articles un peu insipides et sans substance. Ils ont bien recraché leur petit dossier de presse (les stagiaires qui étaient sur le coup?) Par contre Puretrend , le Journal des femmes, devaient être bien contents de leur invit’ car ils ont fait des articles aux petits oignons avec plein de photos et tout et tout. A noter, chez Marie-Claire, on n’est pas choqué du tout par le prix des bijoux… mais c’est normal puisque comme l’explique Cosmo: « chaque pièce est un trésor« .

Capsule Cérémonie Sézane 2019
Capsule Cérémonie Sézane 2019

Morgane Sézalory, l’interview du mois
La journaliste de l’Express, Géraldine Dormoy, s’est payée une visite à L’Appartement, on y apprend rien dans les premiers paragraphes si ce n’est que le bureau de Morgane est joliment décoré et que cette dernière trouve que sa communauté sur Internet « génère beaucoup d’attente et d’intransigeance« .🤣 On est plutôt d’accord avec elle (les sézanettes sont… disons… passionnées? 😅) mais en même temps, c’est cette même communauté qui l’a porté là où elle est (et elle en est certainement bien consciente). Morgane revient aussi sur le made In China. Même discours que dans sa lettre de janvier: ils ont le savoir-faire, ils ont les matières, elle audite régulièrement les ateliers… et puis en France, on n’a plus les moyens de produire.
La seconde partie de l’article est par contre très interessante: L’objectif pour chaque nouvelle collection est faire de son mieux pour produire des pièces durables et pensées selon leur usage (big up!! Merci Morgane 👍). Le futur de la marque, c’est l’international. Elle n’a pas non plus renoncé à ses premiers amours: la revente de pièces d’occasion.
Enfin, si vous vous posiez la question: non, aucune version de Sézane pour enfants n’est prévue actuellement…!

Made in Ailleurs c’est bien aussi
Tiens, tiens…. coïncidence? C’est la même journaliste de l’Express qui nous explique pourquoi critiquer les vêtements produits en Chine, c’est sooooo 2010. Ben non, c’est pas un hasard: alors qu’elle préparait son interview de Morgane (voir ci-dessus), et s’est rendu compte que c’était le reproche principal fait à la marque et comme nous, elle a cherché à en savoir plus. Alors pourquoi c’est mieux la Chine? Géraldine Dormoy vous explique.

Le prêt-à-porter féminin en recul « limité » en 2018
Ce serait de toute façon la faute de la météo et des gilets jaunes. On aime nos boucs émissaires en France. Les achats sur internet (+8,7 %) représentent désormais 11,8 % de l’ensemble des sommes dépensées par les Françaises pour leurs articles de mode. Les DNVB (« Digital native vertical brands« ) s’en sortent le mieux puisqu’ils contrôlent l’ensemble de la chaîne, (de la production à la distribution), et investissent désormais le circuit des magasins physiques « rationalisés ». Les fers de lance de cette pratique: Le Slip Français et Sézane. Bien joué Morgane!😎 Petit clin d’oeil également au DTC (direct to consumer) et à Sézane dans un billet d’Anais Richardin sur Maddyness.

L’article décongelé: Sézane, éthique ou pas éthique ?
Sur la plateforme Slowear (qui référence les marques de mode éco-responsables), Lucie Pedrosa s’interessait en novembre dernier au parcours de production de Sandro, Maje, Sézane, Balzac Paris, Des Petits Hauts. Que des marques qu’on aime, on a forcément été très intéressées…

Les Sézanettes & Co.

L’info exclusive du mois: un nouveau magasin parisien Sézane ouvrira à l’automne, rive droite.

Laisser un commentaire