Je pique les sacs Sezane de ma copine, et alors?

Le dimanche matin, on a un rituel. On se réveille doucement ma chérie et moi, on profite de la grasse matinée. Je pars faire le marché pendant qu’elle fait la vaisselle de la veille, range un peu et nous fait chauffer le café. Une fois rentré, c’est brunch, éventuellement une petite partie de Mario Kart pour nous réveiller. French Dream. Et pour ce petit rituel, j’ai besoin d’un seul accessoire : un gros sac.

J’ai déjà pas mal de tote bags de musique à cause de mon boulot. Ma copine me les piquait pour faire les courses. Normal quoi. Pour passer au Franprix ou au Monop’, tous les deux jours, ça le fait bien. Mais pour les grosses courses, genre Carrefour, ils sont un peu rikrak. Bref, un dimanche, par hasard, j’ai pris un sac à elle. Il était comment? Heu… beige, je crois. Y avait peut être des rayures? (NDLR pour le lecteur : à ce moment de l’interview, l’homme lance des regards perdus dans la pièce, comme à la recherche de quelqu’un à qui se raccrocher. Laissons le mariner quelques secondes.) Nan franchement, je me rappelle plus. Mais il était très cool, parce que c’était grand, solide, comme un panier tu vois? Mais qui rentre dans la poche.

En rentrant ce jour là, donc, je reprends, j’étais assez fier de ma trouvaille. Tout était rentré, rien n’était écrasé, mais j’ai bien vu qu’elle me zieutait bizarre. Elle m’a demandé un truc du genre: « ah, t’as pris mon sac? » Je me souviens avoir pensé qu’elle était un peu gonflé, je savais pas que y avait « SES » sacs à elle, je croyais qu’on était en mode pot commun! Le dimanche d’après, j’ai récidivé. Le truc était trop pratique. Les semaines sont passées, Elle a plus rien dit. Jusqu’au nouveau sac en fait. C’est là que j’ai su. Y avait un totebag, quasi même largeur. Je voulais reprendre mon habituel, mais je me suis dit que ça allait peut être la faire rager un peu. Quoi?! Ca m’amusait! Je voulais comprendre!

Bref, ça n’a pas raté, en rentrant, elle m’a sauté à gorge « nan mais pourquoi t’as pas pris l’autre! Celui là je viens de l’avoir punaise! ». Bon elle a pas dit punaise, mais vous saisissez l’ambiance. C’est là qu’elle m’a tout déballé: y avait encore les plis, c’était un Sézane, elle voulait le garder, que l’autre, les coutures commençaient déjà à faiblir, bla bla bla.

Depuis, je suis revenu à l’ancien. Mais il m’arrive de varier. Je prends que ceux chiffonnés et je te rassure de suite, j’évite celui avec les fleurs. Mais il m’est arrivé de partir avec le bariolé rouge, là. Dis, au fait, ils ont pas des noms aussi les sacs quand même?

Témoignage de Benjamin, recueilli par I.J.

Ton homme aussi quelque chose à raconter? Il n’en peut plus, il veut témoigner? Contacte nous !

3 réflexions au sujet de « Je pique les sacs Sezane de ma copine, et alors? »

  1. J’adore ❤️😀 je compatis ! Je me reconnais +++ c’est tellement ça.. Sezane nous rend dingue 🤯 en même temps les tote bag sézane ne se lave pas donc compréhensible ! sont délicats pour des sacs de courses, ce sont « juste » des sacs de « filles » ! Trop drôle à lire 👌 c’est à ce blog que je vais devenir addict !

    1. C’est adorable Lisa, merci! Et c’est une addiction qui ne devrait pas vous couter un rond!
      En meme temps, si on ne peut jamais les utiliser, ils nous servent à rien nos totebags Sézane! La seule règle: ne pas descendre les poubelles avec! 😂

      1. Ce que je trouve vraiment adorable c’est que Benjamin utilise le sac! il s’est pas pris la tête genre « c’est un sac de fille » etc…j’adore! alors oui utilisons nos totebags Sezane!
        Les poubelles oui c’est trop hard! la plage ça aurait été cool mais avec eau+ sel….j’ai peur que les couleurs déteignent sur mes fringues en +,dommage! sac à pic-nic,sac pour balade en ville,vacances etc…c’est comme les sacs héritage,les marques de vie vont s’inscrire dessus et c’est très bien comme ça!

Laisser un commentaire