Je suis une radasse et je m’habille en Sézane

On essaie de vous proposer régulièrement des interviews de clientes Sézane. Cette semaine, c’est un peu différent car la sezanette qui témoignait voulait parler seulement d’une chose: d’argent. Du coup, on a coupé tout le reste, réarrangé un peu le témoignage avec son accord et voici en résumé ce qu’Anna avait à vous dire:

Je suis radine. Je ne m’en rends pas compte, ce sont les autres qui me le disent (mes copines surtout). Ca les fait rigoler mais ça crée aussi des tensions entre nous parfois. Dès qu’on sort, qu’on va manger quelque part, qu’on prévoit une sortie, qu’on fait les magasins, qu’on va en vacances, il est hors de question que je vienne si je trouve que c’est trop cher. Et je suis très têtue. En vrai c’est pas de la radinerie: je n’aime pas avoir la sensation me faire arnaquer, payer quelque chose qui ne vaut pas le coup. (…) Attention, mes copines aussi elles en profitent. Je trouve toujours des bons plans, on fini toujours par manger dans des bons restaus (sauf que des fois ça me prend 3/4 d’heure pour trouver), j’organise tout, par exemple, c’est moi qui réserve les locations de vacances, je leur fais faire de supers affaires! (…)
Mais pour en revenir à la mode, les virées shopping entre copines peuvent tourner au cauchemar parce que du coup elles ne comprennent pas que je m’habille chez Sézane. (…) C’est un sujet de conversation récurrent, surtout quand on fait des essayages dans des boutiques comme Promod, H&M, Berksha, Etam… En fait souvent je leur dis que ça ne vaut pas le coup, et quand elles aiment, ça leur casse les pieds que je n’arrive pas à m’extasier aussi. Elles sont là: c’est genre 3 fois moins chers que chez Sézane, c’est trop stylé, toi qu’aime pas payer trop cher, c’est vraiment de la mauvaise foi.

(…) Alors oui, je suis peut être une radasse, mais je sais lire des étiquettes et je connais ma marque! On peut très bien être près de ses sous et s’habiller chez Sézane. C’est même hyper cohérent: je n’aime pas surpayer les choses, je n’aime pas surconsommer, j’aime les belles choses avec de jolies finitions, je fonctionne au coup de coeur, et si la qualité est là, je n’hésite pas à mettre le billet. Sézane répond à tout ces critères: style, durabilité, esthétisme et qualité.

(…) Alors non, j’achète pas tout chez Sézane, en général « j’investis » plutôt sur les manteaux, pulls et robes. (…) J’évite toutes les pièces qui me semblent trop fragiles. J’ai plusieurs paires de chaussures en cuir achetées à prix Archives, soit sur leur site, soit sur des sites de revente mais toujours état neuf (quasi neuf).
Et comme je suis parisienne, j’achète presque uniquement pendant les périodes de promotions et à la Boutique Solidaire (robes, tops, ceintures, pulls, vestes).
(…) Donc en fait quand tu fais le calcul, c’est plus si cher que ça au final car du Sézane en promotion, tu commences à t’aligner sur des prix plein pot de marques de fast fashion et en plus tu les gardes super longtemps! Mes robes se tiennent toujours aussi bien, je n’ai pas froid l’hiver dans mes manteaux en vraie laine (je retire les peluches deux fois par an et ils sont comme neufs) et mes chaussures sont régulièrement re-semelées. Mes ceintures sont trop stylées, en cuir et soldées n’ont pas coutées beaucoup plus chers que des Zara, mes tops et chemises vieillissent à merveille (j’ai évité certains imprimés…) et voilà je suis lookée!

(…) Ah non pas de jeans (je trouve qu’ils ne se tiennent pas très bien dans le temps), et pas de maroquinerie, tous mes sacs à main sont vintages (bonne qualité et pas chers, même s’il faut souvent leur refaire une beauté avant de les porter): donc pas de Sézane pour le moment. Si on m’en propose un à 50€ je réfléchirai peut-être !

Témoignage d’Anna M. pour I.J.

Toi aussi tu es une Sezanette un peu pipelette? T’as des choses à partager? Contacte le collectif!

Une réflexion au sujet de « Je suis une radasse et je m’habille en Sézane »

  1. Ca dure longtemps g une chemise qui se tient parfaitement alors que je l’ai depuis 2017! Sezane forever !

Laisser un commentaire