Totebag Sezane : frénésie ou hystérie?

Il s’est rapidement imposé dans l’univers de Sezane et est devenu aujourd’hui un indispensable de la marque : plongez avec nous au cœur du marché noir du totebag.

copyright Sezanettes & Co.

Uni ou à imprimés, il varie selon les saisons, les collections et les collaborations. Outil marketing, il est l’inspiration et la pierre angulaire de la stratégie fidélité de la marque : une petite attention en édition limitée, la groupie Sezane ne peut tout simplement pas passer à côté !

« Hum… toi aussi t’es une meuf qu’a la classe » 

Rien de plus facile que de repérer une Sezanette dans le métro : totebag sur l’épaule, l’aficionada Sezane applique consciencieusement les conseils couleurs de Cristina, y planque ses talons et son déjeuner et n’est jamais dépourvue en cas de shopping impromptu. Que ce soit sur un quai malodorant ou au rayon fromage du Franprix, non seulement elle a la classe, mais en plus elle envoie un message à sa communauté : je me fringue aussi chez Sezane meuf, j’ai du goût. 

Ainsi la Sezanette qui en croise une autre esquisse toujours un petit sourire en coin : ah, toi aussi t’es tombée dedans ? Et un achat seulement suffit pour faire partie du club.  Sans s’en rendre compte, la nouvelle cliente va immédiatement développer une conscience de marque grâce à cet accessoire inattendu, utile au quotidien et fashion. Désormais, elle aussi sera en mesure d’identifier les Sezanettes qui gravitent dans son environnement géographique en reconnaissant le sac de toile mythique. 

Le totebag, le basic indispensable

Accessible à toutes les bourses (ou devrais-je dire à tous les Claude ?!), il est devenu si incontournable pour toute Sezanette qui se respecte, qu’il s’échange et se revend sur Internet. Honnêtement la première fois une j’ai vu une annonce pour un totebag évalué à 15€, j’ai été un peu choquée. Déjà parce que, à la base il est gratis. En plus, je ne suis pas habituée : mon premier totebag, c’est une amie qui me l’a offert. Et pour dire vrai, c’est d’utiliser ce totebag qui m’a convaincu de tester la marque : si grand, si solide, tellement esthétique et pratique ! Les sapes devaient forcément être supers (et c’est le cas ) ! Mais bon, admettons, on n’a pas toutes le plaisir d’offrir dans le sang. Alors que vaut un totebag Sézane ? 5, 10, 15, 20€?!
D’après une étude des annonces pour totebag, on peut isoler deux types de Sezanette.

La collectionneuse d’abord, prête à commander juste pour l’édition limitée du totebag et qui échange ses doubles pour continuer à diversifier son stock. Attention les plus extrêmes d’entre elles peuvent conserver jusqu’à 2 exemplaires de chaque : un pour s’en servir bien entendu, et un à l’état neuf qui garde la trace des plis et du fer à repasser, duh !! (je ne vous juge pas les filles, hein, chacun ses petits soucis, moi j’ai une collec’ de Polly Pocket plutôt indécente alors…).

On entre dans le vif du sujet avec la seconde catégorie. Les crises économiques successives, l’inflation, le minimum de 200€ de commande pour la livraison gratuite, le marché spéculatif sur la revente de pièces neuves Sezane, pas besoin de pleine lune pour que la Sezanette se métamorphose en louve de Walt Street et monte sa propre pyramide de Madoff pour autofinancer sa soif de Toujours Plus de Sezane et générer du contenu Insta. Pas de jugement ici non plus, on fait ce qu’il faut pour alimenter sa penderie. Mais jusqu’où ?! Ne vous attendez pas à un échange mais plutôt à des FDP (frais de port, pas fils de pute hein…), bref, va falloir aligner les biftons ! 

Miracle de Noël ?

C’est le surlendemain de Noël, on se remet doucement des repas caloriques des fêtes qui nous ont gardé au chaud dans notre robe Sezane. On range au placard les Léa dorées et on ère sans but sur Facebook quand une notif’ retentit : un pull est en vente, bon état et, je relis car je n’en crois pas mes yeux : la pochette bordeaux de Noël reçue en cadeau est incluse ! L’adresse IP n’est pas localisée au Nigeria, ça semble legit..  Je sais pas pour vous, mais honnêtement, j’ai eu à nouveau foi en vous les Sezanettes. Je retrouve enfin celle à qui j’esquisse un sourire dans la rame de métro, celle qui te demande conseil à la sortie de la cabine d’essayage, celle qui prend le temps de t’expliquer la meilleure technique de lavage pour la maille et qui te déconseille ouvertement certaines pièces parce que c’est clairement trop cher pour ce que c’est. Stop au nanas qui exigent 40€ pour un totebag de 2017 ou qui sont prêtes à racheter 15€ des boutons et des étiquettes (vous m’avez foutu la honte ce jour là franchement). Je préfère me dire que toi, qui partage ta petite attention Sezane avec ta prochaine, tu n’es point tarée, non, tu es un exemple pour nous toutes ! Toi qui offre ta boîte parce que ben franchement, t’en fait rien et que ca va finir à la poubelle plutôt que la revendre pour 5 balles, ben merci. 

Et vous, quelle genre de cinglée du totebag êtes vous ?! On attend vos commentaires ! 

I. J.

2 réflexions au sujet de « Totebag Sezane : frénésie ou hystérie? »

Laisser un commentaire